mardi 28 août 2018

Un style donc, une manière, et rien d’autre


Ce jour-là en effet, j’avais compris que les petits stagiaires très instruits, parlant plusieurs langues, licenciés ès lettres, en droit et bien plus encore, tous ces employés pleins de feu, ils n’en n’avaient jamais eu vraiment besoin, que le premier coolie venu, dans la rue, aurait aussi bien fait l’affaire, et qu’une seule chose comptait : respecter les règles du jeu, faire comme si, observer les cent rites minutieux, un style donc, une manière, et rien d’autre. Ils ne le savaient pas, mes féroces collègues, ou s’ils les savaient, ils se taisaient, ils spéculaient à long terme, ils se disaient que les grands patrons là-haut, les tireurs de ficelles, ils finiraient bien par crever, et qu’alors il faudrait les remplacer, puiser dans les couches nouvelles. Et ils ne se trompaient pas. Car c’était ainsi qu’ils avaient toujours procédé, ça faisait partie des cent rites, avec des critères à eux bien sûr, d’étranges exigences, des impératifs, pas du tout commerciaux, ou si peu, une vision morale, quasi mystique de la grande entreprise, la seule vraie, je crois, à l’altitude où ils étaient parvenus. 

Jean Hougron, La gueule pleine de dents