lundi 6 août 2018

Rappel : Des vacances « halal compatibles »


Le reportage sur le développement en pleine expansion du tourisme « halal compatible » en Malaisie, aux Émirats arabes Unis, en Turquie mais aussi en France, a été l’occasion pour France24, à quelques minutes de la fin de l’émission, de dénoncer les « groupes nationalistes » qui sévissent sur la Toile.

Comme chaque année depuis trente ans, au Bourget, a eu lieu la « Foire musulmane » où se sont réunis 400 exposants pour tenter de satisfaire 200.000 visiteurs pour un marché qui pèse aujourd’hui plus de 90 milliards d’euros. « À l’origine de cette manifestation, une organisation musulmane, l’UOIF, tenant d’un islam rigoriste », nous annonce le journaliste. Ça commence bien !

Après les confiseries, les cosmétiques, les vêtements traditionnels, le Coran, le tout-halal, bien sûr, la tendance est désormais aux box et aux séjours halal. Parce que si le halal est un mode de vie, il est aussi un bon argument commercial pour « pouvoir s’entretenir entre musulmans », s’enthousiasme un membre de l’association "Let’s go into the future". Ça promet !

Des vacances « islam-compatibles », c’est surtout, pour Monia, partie en Turquie, d’éviter les touristes qui se lâchent : l’alcool, la nudité, tout ça… En somme, tout ce qui n’est pas halal, c’est Ibiza . Alors, quelle joie de profiter en burkini de la piscine réservée aux hommes mais de pouvoir se montrer en bikini entre femmes. Et puis, quel bonheur pour les étourdis qui ont oublié de s’informer des heures de prière d’être rappelés à l’ordre par les haut-parleurs. Un mode de vie où le spirituel et le temporel inscrivent le credo du musulman. Ce n’est pas très catholique…

À Angers, au château de monsieur et madame Azzouzi – une Française convertie qui ne porte le foulard qu’en présence de son mari –, tout est étudié pour faire du séjour de leurs hôtes une réussite dans les moindres détails : un tapis de prière dans la chambre dirigé vers La Mecque, mais aussi la visite sur place d’un vestige : la chapelle. Elle n’a pas été transformée en mosquée, fait remarquer la châtelaine. Ouf, on est rassuré !

« Vivre ensemble », « religion de tolérance », vraiment, on a beau faire des efforts, on ne comprend pas. Et ce n’est pas Christina qui lèvera nos doutes : « Le fait qu’on se retrouve en milieu commun, sans qu’on soit dans des endroits où il y du tourisme tout venant, entre parenthèses, on n’est pas vraiment à l’aise ». Y a pas à dire, l’islam, c’est convivial.

Et pourtant, France 24 voit à la fois dans ce développement des chambres d’hôtes halal « un fantasme pour les groupes nationalistes » – qu’elle illustre avec un édito de Boulevard Voltaire – et … « un marché d’avenir pour la France et ses 6 millions de musulmans » ! Cherchez l’erreur !

source