dimanche 22 juillet 2018

La morale, renouvelée des Droits de l’homme a revêtu les signes d’une religion d’Etat

Auparavant, je pouvais bien me sentir le devoir (philanthropique, chrétien, etc.) de traiter l’autre comme mon semblable, mon frère. Mais l’autre n’avait pas d’action en justice pour en exiger de moi l’accomplissement. Maintenant, si je l’ai discriminé à tort, il pourra se porter partie civile, lui ou son groupe, devant le tribunal répressif et me réclamer des indemnités. Mais tandis qu’auparavant, ma fraternité, ne venant que du cœur, pouvait être effusive et sans limites, enserrée maintenant dans la légalité, elle va devenir sourcilleuse, peut-être chicanière. C’est la rançon du passage au droit. 
Par ce passage, la morale, renouvelée des Droits de l’homme a revêtu les signes d’une religion d’Etat, y compris un certain penchant à l’intolérance. 

Professeur Jean Carbonnier, Droit et passion du droit