mardi 1 mai 2018

Piétons et smartphones : attention, danger !


Un Français sur deux utilise son smartphone en marchant, ce qui augmente le risque d'accidents de la route. Un comportement à risque qui touche principalement les 18-24 ans. 
Etes-vous un "smombie" ? Ce néologisme, contraction de "smartphone" et de "zombie", désigne les personnes qui marchent les yeux rivés sur leur téléphone portable. Un nouveau danger dans la jungle des villes, qui a fait l'objet d'un sondage Opinionway pour GMF Assurances, intitulé "Piétons et téléphones en ville : des comportements à risque". En théorie, les piétons se déclarent plutôt prudents : 97% des interrogés disent faire attention aux voitures et aux deux-roues motorisés et 90% aux vélos. En pratique, pourtant, les comportements à risque sont fréquents, puisque 89% des Français reconnaissent avoir déjà traversé en dehors d'un passage piéton et 76% sur un passage piéton dont le feu était rouge. Ajoutez à cela le fait que la moitié des interrogés déclarent utiliser leur téléphone en marchant, et vous comprendrez aisément pourquoi 8% d'entre eux avouent avoir déjà été renversés par un véhicule alors qu'ils utilisaient leur smartphone dans la rue. 

92% DES JEUNES ÉCRIVENT OU LISENT DES MESSAGES EN MARCHANT 
Parmi les plus touchés : les 18-24 ans, principaux adeptes du téléphone portable. "L'impact du téléphone sur les comportements des Français est fortement corrélé à l'âge des personnes interrogées", indique en effet le sondage. Ainsi, dans la rue, 92% des jeunes envoient ou lisent des messages en marchant (contre 56% pour l'ensemble des participants, tous âges confondus), 79% écoutent de la musique (contre 30%), 65% prennent des photos (contre 30%) et 50% consultent internet (contre 24%). Or la concentration d'un piéton qui utilise son smartphone est entièrement dévouée à son écran. Il sera alors moins attentif aux événements extérieurs, comme le trafic automobile ou la couleur des feux de signalisation, et aura plus de risque d'être impliqué dans un accident de la route. Ainsi, 16% des interrogés ont déjà failli heurter un cycliste, 14% un véhicule, et 16% sont déjà rentrés dans un poteau. En 2015, selon l'observatoire national de la sécurité routière, 468 piétons sont morts sur les routes de France.