samedi 12 mai 2018

Le cerveau des deux-sexes : il y a bien deux sexes contrairement à ce que raconte l'idéologie dominante

Trois spécialistes de l'Université de Cambridge, Amber Ruigrok, John Suckling et Simone Baron-Cohen, ont passé en revue 126 études diférentes publiées entre 1990 et 2013 portant sur les différences de structure cérébrale entre les deux sexes. Les conclusions de cette méta-analyse ne laissent aucun doute sur la réalité de ces différences. Les hommes ont en moyenne un volume supérieur de matière grise et de matière blanche, différence qui se retrouve aussi dans le cerebrum et le cerebellum, ainsi que dans les régions contenant du fluide cérébrospinal. Le cerveau féminin présente, lui, une plus haute densité moyenne du pôle frontal gauche, un volume supérieur du pôle frontal droit, du cortex insulaire, du cortex occipital latéral, de la pars triangularis, du planum temporal et de l'operculum pariétal. Selon Amber Ruigrok, de telles données "confirment que la taille et la structure du cerveau diffèrent chez les hommes et les femmes", ce qui démontre que l'appartenance sexuée exerce un effet sur la formation du cerveau.

Source : Neuroscience and Biobehavioral Reviews, 11 février 2014

Eléments n°151