jeudi 3 mai 2018

Face au danger du téléphone portable, il faut limiter les communications à trois minutes et d’attendre quinze minutes entre chaque communication


En Fédération de Russie, la Commission nationale de protection contre les radiations non ionisantes recommande de limiter les communications à trois minutes et d’attendre quinze minutes entre chaque communication. 
De plus, elle a établi depuis le 1er juin 2003 des seuils d’exposition nettement plus faibles que ceux en vigueur en France : quatre à dix fois plus faibles pour les téléphones portables (100 microwatts par cm², soit 19,4 volts par mètre) et cent fois plus faibles pour les stations de base (10 microwatts par cm², soit 6,1 volts par mètre). 

Voici l’intégralité des conseils prodigués par l’organisme officiel russe : 
- les enfants en dessous de 16 ans ne devraient pas utiliser de téléphone portable ; 
- les femmes enceintes ne devraient pas utiliser de téléphone portable ; 
- les personnes souffrants de maladies et troubles suivants ne devraient pas utiliser de téléphone portable : troubles neurologiques tels que neurasthénie, pschopathie, psychosténie, toutes les névroses avec troubles asthénique, obsessionnel ou hystérique réduisant l’activité mentale et physique, pertes de mémoire, troubles du sommeil ; épilepsie et syndrome épileptique, prédispositions à l’épilepsie ; 
- la durée des appels devrait être limitée à un maximum de trois minutes et après chaque appel, l’utilisateur devrait attendre quinze minutes avant d’effectuer un autre appel. L’utilisation d’oreillettes et de kits mains-libres est fortement encouragée ; 
- les fabricants et revendeurs de téléphones mobiles devraient inclure dans les spécifications techniques les informations suivantes : toutes les recommandations ci-dessus concernant l’utilisation ; toutes les données adéquates sur la santé et l’épidémiologie concernant les téléphones portables, ainsi que les niveaux de rayonnements associés au téléphone et le nom du laboratoire de mesures. 

Les instances officielles européennes ne se soucient pas autant de notre santé. Loin s’en faut ! Le constructeur Philips formulait pourtant lui-même, dès 1999, dans la notice de son téléphone Savvy dual band, les conseils suivants : 
- l’utilisation inconsidérée du téléphone peut nuire à votre entourage ou à vous-même
- évitez de toucher l’antenne en cours d’appel ; 
- n’utilisez pas votre téléphone si l’antenne est endommagée (risque de brûlure superficielle) ; 
- conservez votre téléphone en lieu sûr, hors de portée des jeunes enfants
- renseignez-vous auprès d’autres constructeurs sur les risques d’incompatibilités entre les ondes radio et vos appareils électroménagers ; 
- évitez de téléphoner en conduisant. L’utilisation du téléphone nuit à la concentration ; 
- éteignez votre téléphone lorsque vous vous trouvez à bord d’un avion ; 
- éteignez votre téléphone à proximité d’un hôpital ou d’un équipement médical ; 
- si vous portez un appareil médical électronique (pacemaker ou appareil acoustique par exemple), contactez le fabricant pour connaître le niveau de protection de l’appareil contre les ondes radio. 

Annie Lobbé, Téléphone portable : comment se protéger