mercredi 30 mai 2018

Cette loi (de création de la Réserve Fédérale) établit le trust le plus gigantesque de la terre

En ce jour historique, voici ce que [le député] Lindbergh dit devant la Chambre des Députés [lors du vote sur la loi de création de la Réserve Fédérale] : 
« Cette loi établit le trust le plus gigantesque de la terre. Lorsque le Président signera ce projet de loi, un gouvernement invisible, celui de la puissance monétaire, sera légalisé. Le peuple peut ne pas s’en rendre immédiatement compte, mais le jour du jugement n’est distant que de quelques années. Les trusts réaliseront bientôt qu’ils sont allés trop loin, même pour leur propre bien. Pour se délivrer de la puissance monétaire, le peuple devra faire une déclaration d’indépendance. Il pourra le faire en prenant le contrôle du Congrès. Ceux de Wall Street n’auraient pas pu nous tromper si vous, les Députés et les Sénateurs, n’aviez fait de ce Congrès une fumisterie [...] Si nous avions un Congrès du peuple, il y aurait la stabilité. Le plus grand crime du Congrès est son système monétaire. Le pire crime législatif de tous les temps est perpétré par ce projet de loi bancaire. Les groupes parlementaires et les chefs de partis ont de nouveau agi pour empêcher le peuple d’obtenir le bénéfice de son propre gouvernement. »

Eustace Mullins, Les secrets de la Réserve Fédérale