mercredi 25 avril 2018

Quand le Canard enchaîné s'en prenait fortement aux élites, février 1934


"Nous en avons mare de voir quelques dizaines de faisans (conferre Henri Béraud) perchés aux postes de choix, donner une idée ignoble de la République. Nous en avons marre de voir toujours les mêmes candidats aux plus somptueuses fonctions et les mêmes derrière tous les scandales. Nous en avons marre des dossiers qui se perdent et des chèques qui se barrent tout seuls. Nous en avons marre de voir que c'est la même chose sous un ministère Herriot ou sous un ministère Tardieu, sous un cabinet Chautemps ou sous un cabinet Herriot, sous un gouvernement Doumergue ou sous un gouvernement Chautemps. Nous en avons marre de constater qu'on se fout de nous"

Philippe Bourdrel, La cagoule