mardi 24 avril 2018

C’est un homme qui ne croit que dans les actes et qui enchaîne ses actes selon un mythe très sommaire

L’homme de main communiste, l’homme des villes neurasthénique excité par l’exemple des fascistes italiens aussi bien que par celui des mercenaires des guerres de Chine, des soldats de la Légion Etrangère. C’est un type d’homme qui rejette la culture, qui se raidit au milieu de sa dépravation sexuelle et alcoolique et qui rêve de donner au monde une discipline physique aux effets radicaux. C’est un homme qui ne croit pas aux idées et donc pas aux doctrines. C’est un homme qui ne croit que dans les actes et qui enchaîne ses actes selon un mythe très sommaire. 

Drieu La Rochelle, Notes pour comprendre le siècle