vendredi 20 avril 2018

Association PRIARTEM : Pour une Réglementation de l'Implantation des Antennes-Relais de Téléphonie Mobile


PRIARTéM, ONG agréée santé (arrêté du 31 octobre 2017) et agréée environnement (16 décembre 2017) Première ONG créée sur la problématique « ondes-santé-environnement » Priartem se bat, depuis 2000, pour la protection de la santé et de l’environnement face aux risques liés à l’exposition aux ondes électromagnétiques 

IMPORTANT : PRIARTEM a obtenu, fin 2017, deux agréments nationaux ; celui de la Santé et celui de l’Environnement. Ceci constitue un signe fort de légitimité et de crédibilité pour notre association et ceci signifie également la reconnaissance officielle de la question « ondes » comme question de santé publique et d’environnement 

Créée en 2000 (JO du 07 octobre 2000), PRIARTEM a été la première association à faire émerger au niveau national ces questions.
D’abord préoccupée par l’implantation des antennes-relais de téléphonie mobile comme en atteste la signification de son premier acronyme – Pour une Réglementation de l’Implantation des Antennes-Relais de Téléphonie Mobile -, (exemple du cas de L’Ile aux Moines point de départ de la création de Priartem) elle a progressivement élargi son champ d’action à l’ensemble des technologies de la communication sans fil dans le domaine des radiofréquences (en 2004), puis, intégrant la problématique des personnes devenues électrosensibles, à l’ensemble des gammes de fréquences (en 2014).

A cette occasion, PRIARTEM a intégré en son sein le collectif des Electrosensibles de France, créé en 2008, par des personnes victimes de cette pathologie pour la faire reconnaître et défendre le droit des malades.

Cette intégration a été validée par un vote, lors de l’Assemblée générale qui s’est tenue le 6 décembre 2014, laquelle a également voté de nouveaux statuts de l’association et a acté le changement de la signification de son acronyme, qui se décline maintenant comme suit : Pour Rassembler, Informer et Agir sur les Risques liés aux Technologies ElectroMagnétiques.

Ainsi, PRIARTEM a pour objet : 
- la prévention des risques liés aux technologies électromagnétiques, l’étude de leurs incidences sur l’environnement et sur la santé publique, la communication des avancées de la connaissance scientifique en matière d’ondes électromagnétiques non ionisantes en général et des technologies sans fil en particulier, et la promotion d’une réglementation efficace pour éviter leurs nuisances. 
- la défense de l’environnement naturel, la surveillance des implantations d’émetteurs, notamment d’antennes de téléphonie mobile, afin que soit préservée la qualité de l’environnement naturel et esthétique des territoires, le respect des réglementations existantes dans le domaine de l’environnement, de l’urbanisme et du cadre de vie, et leur amélioration.
- la protection et la défense des citoyens et des consommateurs, l’information sur les usages permettant de mieux se protéger de l’exposition aux champs électromagnétiques.
- la reconnaissance et la défense des personnes victimes d’hypersensibilité électromagnétique L’association œuvre pour l’amélioration de la connaissance de cette maladie environnementale sur les plans scientifique, médical, social et sociétal, pour sa prise en charge et sa prévention par les acteurs de la santé et du handicap, pour l’information des personnes atteintes et de leur entourage concernant la défense de leurs droits, et pour le développement de l’entraide.

Au niveau national et international, Priartem se bat pour : 
- exiger transparence et respect de règles éthiques rigoureuses en matière de recherche et d’expertise sur les risques ; 
- faire appliquer le principe de précaution pour une réduction significative des expositions de tous et notamment des plus vulnérables comme les enfants ;
- faire adopter une politique de santé publique visant à prévenir les pathologies liées aux technologies électromagnétiques et à reconnaître et prendre en charge les personnes victimes d’hypersensibilité électromagnétique. 

L’association fédère des personnes et des associations localisées dans toute la France ; elle regroupe actuellement près de deux milliers d’adhérents dont des associations qui, pour certaines, comptent plusieurs centaines d’adhérents ainsi que des communes ou communautés de communes.

Elle travaille régulièrement en partenariat avec d’autres associations, (voir notre charte du "Comment avancer ensemble).

Jusqu’à présent ses partenaires les plus réguliers ont été principalement l’association Agir pour l’Environnement, Les Electrosensibles de France et l’IEMFA à l’international. 


Priartem a ouvert un nouveau partenariat avec le CNAFAL, (Conseil National des Associations Familiales Laïques) ; Priartem a également établi des contacts avec la Fondation Sciences Citoyennes, avec la LDH, avec la Fondation Henri Pézerat et est toujours adhérente au RES (Réseau Environnement Santé) depuis plusieurs années.