dimanche 7 janvier 2018

La France n’échappera réellement au destin totalitaire dans ses valeurs que si elle devient « antidémocratique » dans ses institutions

Veut-on sauver tout ce qui appartient à notre héritage humain et français et que menace le monde totalitaire, ou veut-on sauver la soumission absolue de l’exécutif aux caprices parlementaires, l’irresponsabilité et l’instabilité gouvernementales, la fausse souveraineté populaire incarnée dans un scrutin quadriennal et les sacro-saints principes du libéralisme économique ? Il n’y a pas de lien nécessaire entre les valeurs et les institutions. Il y a même, de plus en plus, antinomie entre les unes et les autres... La France n’échappera réellement au destin totalitaire dans ses valeurs – elle ne restera humaine et française – que si elle devient « antidémocratique » dans ses institutions. 

Thierry Maulnier, La France, la guerre et la paix