vendredi 1 décembre 2017

Les appariteurs ou agents provocateurs de la police


Un pas supplémentaire dans le chaos contrôlé quand des policiers en civil, dits appariteurs, viennent encadrer et diriger les casseurs, voire se mettent à casser eux-mêmes et à agresser d’autres membres des forces de l’ordre, plus ou moins réduits à la passivité par leur hiérarchie. Principe du contre-feu appliqué aux techniques de gestion de foules, ou comment garder la maîtrise d’une émeute en y participant soi-même. Un cas d’école est aujourd’hui bien documenté : les manifestations de 2006 en France contre le CPE (contrat première embauche). Bruno Julliard, président du syndicat étudiant UNEF, et Patrick Buisson, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, rendront public au fil des années un secret de Polichinelle, à savoir que Sarkozy, ministre de l’Intérieur d’un Gouvernement de droite, soutenait les manifestations de gauche et avait donné l’ordre de recruter des casseurs afin d’envenimer la situation pour nuire à son rival Dominique de Villepin à l’élection présidentielle de 2007. 

Lucien Cerise, Retour sur Maïdan. La guerre hybride de l’OTAN