lundi 18 décembre 2017

France Terre d’asile : la France, pays des droits de l’autre


Créée en 1971, donc plus récente que la Cimade, France Terre d’asile joue un rôle plus important encore. Elle bénéficie de 52 millions d’euros de subventions et de dotations (selon Wikipédia) et emploie 560 personnes. Son rôle est double : défendre le point de vue des « demandeurs d’asile » souvent des clandestins en fait, et donc critiquer les politiques gouvernementales, mais dans le même temps mettre en œuvre les politiques publiques en gérant les hébergements d’urgence avec les services de l’Etat. Pour couronner le tout, son directeur général, Pierre Henry, est considéré par les médias comme un « expert », un homme qui porte la parole immigrationniste avec d’autant plus de talent qu’il est présenté comme une autorité morale « neutre ». La France, pays des droits de l’autre. 

Jean-Yves Le Gallou, Immigration, la catastrophe. Que faire ?