samedi 30 décembre 2017

Four à micro-ondes : on ne lésine pas sur la qualité


Comme son nom l'indique, le four à micro-ondes permet de réchauffer ou cuire des aliments grâce à des ondes. Attention à la qualité des appareils car certains d'entre eux ne sont pas totalement hermétiques et peuvent laisser passer des ondes. 
Avec un four à micro-ondes de qualité, fabriqué selon les normes de sécurité, et dans de bonnes conditions d'utilisation, on est peu exposé. Par précaution, il est toutefois conseillé de ne pas rester collé au four quand il fonctionne : on s'éloigne de 1 à 2 mètres. 

Cela dit, ça c'est dans l'idéal ! « Premier point important, et c'est bien précisé par les fabricants : il faut changer le joint du four tous les ans. C'est loin d'être toujours fait, sinon jamais ! Second point : même s'il fonctionne encore, un four micro-ondes n'a pas une durée de vie éternelle : il faut le changer au bout de 5 ans maximum, parfois avant s'il n'est pas de bonne qualité », explique Pierre Le Ruz. 

« Par ailleurs, mieux vaut faire une vérification de son four, même lorsqu'il est tout neuf ! Dans une série, un appareil peut avoir un dysfonctionnement. Il est arrivé ainsi de retrouver des valeurs d'émissions d'ondes élevées. En ce cas, les vendeurs le changent sans problème », avertit le spécialiste. 

Comment le vérifier ? 
On peut mettre un téléphone portable à l'intérieur – attention, sans allumer le four : risque d'explosion ! –, et aller dans une autre pièce l'appeler avec un autre mobile : si cela sonne, indéniablement le four fuit. Mais avec cette technique, on ne sait pas si la fuite est importante ou non. D'où l'intérêt d'acheter un petit appareil détecteur d'ondes ressemblant à un tube néon : on passe le tube devant la porte, il s'allume en cas de fuite notable, et cela signifie qu'il faut se séparer de son four