samedi 23 décembre 2017

Des propositions politiques concrètes contre l’immigration


A la question qui se pose, que faire ? le lecteur désespéré peut être tenté de répondre : rien. 
Rien ne semble possible tant tout apparaît pourri de tout côté. C’est ici qu’il faut rendre l’espoir aux Français. Un espoir fondé sur la raison. Sur l’étude raisonnable des précédents historiques, sur la proposition de solutions rationnelles et moralement admissibles. 
Des réponses concrètes, techniques, à l’invasion, il en existe à foison. Beaucoup ont été proposées dans les programmes de divers partis depuis trente ans, tant par le Front national que par la droite parlementaire. Une part d’entre elles a été expérimentée, quelques unes en France, de plus nombreuses à l’étranger, en Europe, en Asie, en Afrique, en Amérique. Un de mes correspondants m’en a récemment communiqué une liste, « très vite, en vrac », pour reprendre son vocabulaire. Je la recopie telle quelle : 
- supprimer la double nationalité, le regroupement familial, le droit du sol 
- instruction des demandes d’asile dans le pays d’origine 
- sanction contre les associations immigrationnistes 
- pas de carte de séjour sans contrat de travail 
- tout immigré au chômage doit quitter le pays 
- moratoire des naturalisations 
- préférence nationale pour l’emploi, pour les prestations sociales, le logement, l’éducation. Caisses sociales spécifiques 
- arrêter toute politique de la ville 
- extension des procédures de déchéance de la nationalité 
- interdiction des écoles coraniques, du halal. Fin des repas de substitution 
- porc dans les cantines 
- contrôle des mosquées, renvoi des imams islamistes ou ne parlant pas français. Contrôle et arrêt de leurs financements extérieurs 
- déjudiciarisation des procédures de droit d’asile, d’expulsion et de déchéance de la nationalité 
- sanction contre tout pays qui fait obstacle au retour de ses nationaux 
- contrôle des changes appliqué aux sorties de fonds des immigrés 
- favoriser le retour des Français expatriés 

Jean-Yves Le Gallou, Immigration, la catastrophe. Que faire ?