mercredi 25 octobre 2017

La catastrophe budgétaire de l’immigration

Dès 1990, Pierre Milloz, docteur en droit, ancien élève de l’ENA, inspecteur général de l’Industrie, a publié un rapport sur le coût de l’immigration. Un rapport qui continue encore aujourd’hui de faire autorité en termes de méthode. De nouveau publié en 1997, ce rapport chiffrait le coût annuel de l’immigration, pour les finances publiques de la France, à l’équivalent de 42 milliards d’euros – pour fixer les esprits sur l’importance de cette somme, il suffit de rappeler qu’en 2013 le produit de l’impôt sur le revenu s’élevait à 62 milliards d’euros. 
D’autres économistes de haute stature ont suivi plus tard la voie tracée par Pierre Milloz. Au début des années 2000, Jacques Bichot, professeur des Universités et membre honoraire du Conseil économique, social et environnemental, et Gérard Lafay, professeur émérite à Paris II, sont intervenus dans le cadre de l’Institut de géopolitique des populations et ont estimé les coûts annuels de l’immigration à plus de 30 milliards d’euros… 

Jean-Yves Le Gallou, Immigration, la catastrophe. Que faire ?