jeudi 19 octobre 2017

[#balancetonporc] Pédophilie à Hollywood

L'affaire Weinstein brise les tabous un à un. Tandis que pas un jour ne passe sans qu'une actrice ou personnalité féminine ne témoigne des agissements du patron de Miramax, le voile semble également se lever sur un fléau encore moins médiatisé: celui du traitement réservé aux (très) jeunes acteurs à Hollywood. Un phénomène certes moins endémique que le système sexiste, mais particulièrement tabou. Et soumis lui aussi à la culture du silence. 
«L'industrie du showbiz est probablement le milieu où les adultes ont le plus de liens directs et inappropriés avec les enfants au monde», déclarait Corey Feldman, ex-enfant star américain connu pour son rôle dans The Goonies. Récemment interrogé sur Harvey Weinstein, l'acteur a rappelé avoir dénoncé, depuis plusieurs années déjà, de nombreux cas d'abus sexuels sur de jeunes garçons à Hollywood. En allant jusqu'à parler de pédophilie.
Ces allégations, il les illustre par sa propre histoire et celle de son feu-meilleur ami - et compère à l'écran dans la série The Two Coreys - Corey Haim. L'acteur est décédé d'une pneumonie sous fond de surdose de drogues en 2010. Dans une interview accordée au Hollywood Reporter en 2016, Corey Fieldman raconte avoir subi des agressions sexuelles à maintes reprises dans le cadre de sa carrière d'acteur. Dont un viol, à l'âge de 15 ans, par un manageur employé par son propre père. Corey Feldman assure:«J'ai été molesté et passé d'homme à homme», comme un certain nombre d'autres enfants. Avant de révéler que son ami Corey Haim avait quant à lui été violé à l'âge de 11 ans seulement. Et ne s'en était jamais remis.
 
Elijah Wood, l'acteur phare du Seigneur Des Anneaux, a lui aussi osé parler, en qualifiant Hollywood de repaire de "vipères". Il confie, pour sa part, avoir été protégé par sa mère, qui l'avait empêché de se rendre aux soirées mondaines Hollywoodiennes au début de sa carrière. S'il réfute avoir avoir subi de tels sévices, il sous-entend que tous ses collègues n'ont pas eu cette chance.
Journaliste proche de l'alt-right, le très controversé Milo Yiannopoulus s'était lui aussi exprimé, en 2016, sur ces rapports malsains : dans un podcast, il décrivait un milieu rongé par la drogue, dans lequel certains grands noms de l'industrie avaient des rapports sexuels avec des garçons bien plus jeunes qu'eux. Chose qu'il refusait lui-même de condamner.
 
Si peu de noms circulent encore, quelques réalisateurs ont été publiquement pointés du doigt. Parmi eux, Bryan Singer, le réalisateur de la saga X-Men, qui aurait pris part à de sulfureuses soirées privées auxquelles des magnats d'Hollywood conviaient les jeunes pousses du cinéma ou de la télé. En 1997, il avait d'ailleurs été traîné en justice pour avoir contraint des mineurs à se doucher nus en parallèle du tournage d'Apt Pupil. En 2014, il avait cette fois été accusé d'avoir abusé sexuellement d'un jeune homme de 17 ans.
Depuis l'affaire Weinstein, les langues se délient. Quelques jours après les premières révélations, l'acteur de Brooklyn Nine-Nine, Terry Crews, a déclaré avoir lui aussi été agressé sexuellement par un poids lourd d'Hollywood:
«J'applaudis toutes celles et toutes ceux qui parlent. Des hommes plus âgés et plus influents m'ont également touché le cul ou m'ont tenu des propos déplacés lorsque j'étais bien plus jeune. Je comprends donc cette honte illégitime, ce sentiment d'impuissance et cette incapacité à tirer la sonnette d'alarme. Il y un rapport de force qui semble alors impossible à renverser
C'est justement ce qu'ont en commun les actrices femmes et les adolescents: la vulnérabilité. Jeunes, en début de carrière, les acteurs en herbe manquent de visibilité, de crédibilité, et surtout d'influence. Autant d'éléments dissuasifs qui expliquent leur condamnation au silence, sans compter la peur (justifiée) d'être écartés du milieu et de ne jamais percer. S'il n'est pas encore certain que ce secret de polichinelle sera enfin exposé au grand jour, une chose est sûre: l'affaire Weinstein soulève pour l'instant plus de questions qu'elle ne fournit de réponses. 

lu ici