mercredi 20 septembre 2017

Peut-on suivre 10 000 personnes pendant 20 ans ?


C’est l’ambition de The Human project. Cette étude, financée par la fondation américaine Kavli, recrute à partir de cet automne 4 000 familles new-yorkaises (environ 10 000 personnes) prêtes à révéler tous leurs secrets. Jusqu’ici, les enquêtes d’ampleur similaire étaient basées sur des thématiques de recherche ciblées. Par exemple, l’étude française pour l’enfance (Elfe) se focalise sur la santé et la vie sociale des enfants en suivant 18 000 bébés jusqu’à leurs 20 ans.

The Human Project concernera absolument tous les aspects de la vie des New-Yorkais, des plus jeunes aux plus âgés, afin de trouver de nouvelles corrélations aussi bien entre mode de vie et maladies qu’entre éducation et réussite sociale...

Condition sine qua non pour faire partie du panel : fournir son ADN ainsi que son microbiote (ensemble des bactéries présentes dans notre corps), se soumettre à des examens médicaux et psychologiques, accepter de partager l’ensemble de ses données personnelles (relevés bancaires, réseaux sociaux, santé, contrats de travail, factures...), et aussi d’être géolocalisé toutes les 2 minutes par une application installée sur le téléphone ou grâce à des capteurs insérés dans les vêtements pour les enfants. Comment fidéliser le panel sur une durée aussi longue ? Plutôt que de fastidieux questionnaires, l’étude propose une application ludique sur portable. Pour motiver les participants, chaque réponse rapporte des points permettant de financer une association.

Les premières recherches basées sur ces données et validées par un comité d’éthique devraient démarrer d’ici à deux ans.

ça m’intéresse, mai-juillet 2017