mercredi 6 septembre 2017

L'Oréal évince une mannequin transgenre après ses propos sur les blancs


L'Oréal a mis fin à sa collaboration avec la mannequin transgenre Munroe Bergdorf suite à ses prises de positions sur la responsabilité des blancs dans les violences de Charlottesville. 

Munroe Bergdof, premier mannequin transgenre a rejoindre la campagne de L'Oréal pour la diversité a vu la marque mettre fin à son contrat. La raison ? Les propos tenus par la jeune femme à propos des blancs et du racisme. 

«Votre existence toute entière est baignée de racisme» 
Suite aux évènements violents de Charlottesville, où une femme a été tuée par un sympathisant néo-nazi, la mannequin a laissé éclater sa colère envers les personnes blanches dans un message publié sur Facebook et supprimé depuis : «Franchement je n'ai plus l'énergie de parler de la violence raciale des blancs. Oui, de TOUS les blancs. Parce que la plupart d'entre vous ne réalise même pas, ou refuse d'admettre que votre existence, vos privilèges et votre succès en tant que race sont bâtis sur les dos, le sang et la mort de personnes de couleur. Votre existence toute entière est baignée de racisme. Des micro-agressions au terrorisme. Vous êtes à l'origine de cette merde» explique la jeune femme dans son statut. 

«Venez me voir quand vous réaliserez que le racisme n'est pas appris, c'est hérité et consciemment ou inconsciemment transmis via les privilèges. Une fois que les personnes blanches commenceront à admettre que leur race est la force la plus violente et oppressive de la nature sur terre... On pourra parler. En attendant continuez à faire semblant d'être choqués» conclut-elle dans ce message, dont la retranscription est disponible dans un article du site britannique de Metro. 

Des propos en «désaccord» avec les valeurs de L'Oréal 
Suite à la publication de ce message, l'entreprise a publié un message sur Twitter vendredi, expliquant qu'elle se séparait de la jeune femme: «Les propos de Munroe Bergdorf sont en désaccord avec nos valeurs, nous avons donc décidé de mettre fin à notre collaboration avec elle». 

Dans un communiqué, l'entreprise française a expliqué : «L'Oréal soutient la diversité et la tolérance envers tous les gens, indépendamment de leur race, leur milieu, leur genre et leur religion. La campagne L'Oréal Paris True Match (à laquelle participait Munroe Bergdorf, ndlr) est une représentation de ces valeurs et nous sommes fiers de la diversité des ambassadeurs qui la représentent (...) L'Oréal reste dévoué à célébrer la diversité et à casser les barrières dans la beauté». 

«Les personnes blanches sont socialisées pour être raciste» 
Vendredi, la mannequin a recontextualisé ses propos dans un long statut Facebook dans lequel elle déclare notamment : «Quand je disais que "tous les blancs étaient racistes", j'expliquais le fait que la société occidentale dans son intégralité, est un système profondément enraciné dans la suprémacie blanche, créée pour bénéficier, prioriser et protéger les personnes blanches avant les autres races. A leur insu, les personnes blanches sont socialisées pour être racistes dès leur naissance. Ce n'est pas quelque chose de génétique, personne ne naît raciste». 

Depuis la rupture de sa collaboration, Munroe Bergdorf a appelé au boycott de L'Oréal dans un autre statut : «Souris dans une campagne de beauté se faisant le chantre de la diversité. Mais ne parles pas du fait que le manque de diversité est du au racisme ou des origines du racisme ou ça te coûteras ton travail» écrivait-elle ce matin.