lundi 11 septembre 2017

Les USA évacuent des terroristes de Daech de Deir ez-Zor


Fin août, les troupes gouvernementales syriennes ont beaucoup avancé dans l'est de la Syrie. Des hélicoptères américains ont alors procédé à l'évacuation d'une vingtaine de terroristes de Daech de la région de Deir ez-Zor, d'après une source de Sputnik. Privés de leurs chefs, les terroristes abandonnent leurs positions. 

L'aviation américaine a évacué plus de 20 chefs de guerre et terroristes de Daech de Deir ez-Zor vers le nord de la Syrie en août dernier, a appris jeudi Sputnik d'une source diplomatique et militaire. 
«Plusieurs chefs de guerre, qui étaient en contact avec les services secrets américains, ont été évacués d'urgence de la région de Deir ez-Zor vers des régions plus sûres durant les dernières semaines d'août, après les succès rencontrés par les troupes gouvernementales syriennes dans l'est de la Syrie», a indiqué l'interlocuteur de l'agence. 

Selon lui, le 26 août dernier, un hélicoptère militaire américain a notamment évacué deux chefs de guerre de Daech «d'origine européenne» et les membres de leurs familles de la localité d'al-Treif située au nord-ouest de Deir ez-Zor. 

Le 28 août, des hélicoptères américains ont transporté une vingtaine de chefs de guerre et terroristes de Daech d'Albu Leil, située au sud-est de Deir ez-Zor, vers le nord de la Syrie. 
«Privés de leurs commandants, les terroristes arrêtent leurs activités organisées et abandonnent leurs positions, rejoignant d'autres groupes ou prenant la fuite. Cela ne fait que faciliter l'avancée de l'armée gouvernementale syrienne dans l'est de la Syrie», d'après la source. 

La coalition internationale dirigée par les Etats-Unis a rapidement réagi aux informations sur l'évacuation en affirmant que les hélicoptères américains n'avaient pas évacué les terroristes. 
Mais selon l'interlocuteur de Sputnik, «l'armée syrienne obtient de nouvelles preuves attestant de l'implication des services secrets de la coalition internationale et surtout ceux des États-Unis dans l'approvisionnement des groupes terroristes qui opèrent en Syrie sous le commandement de Daech».

Des terroristes capturés par les militaires syriens ont notamment révélé de nombreux cas d'assistance apportée par les services secrets américains aux chefs de guerre, tant à l'époque de l'administration de Barack Obama qu'après l'arrivée au pouvoir de Donald Trump. 

En mai dernier, l'aviation américaine a déjà évacué des chefs de guerre et des mercenaires étrangers d'origine européenne qui combattaient dans la région de Deir ez-Zor. En juin et juillet, des opérations d'évacuation de terroristes se sont déroulées dans la province de Raqqa. 

Deir ez-Zor et l'aérodrome militaire situé à 2 km de cette ville ont été encerclés par les terroristes pendant trois ans. La garnison de la ville a résisté aux attaques de Daech malgré de nombreuses attaques de kamikazes et de voitures piégées. Début septembre, l'armée syrienne a rompu le blocus au sud-ouest de la ville avec le soutien des Troupes aérospatiales russes. Les militaires syriens ont rejoint les défenseurs de Deir ez-Zor près des casernes de la 137e brigade mécanisée.