lundi 1 mai 2017

Bourgeoisie

La bourgeoisie s’est ralliée à l’idéologie de gauche en ce qui concerne les thèmes sociétaux (morale, moeurs, immigration, relativisme moral, culture de mort, anticléricalisme, …) mais non sur le plan économique où elle défend la propriété privée des moyens de production et la recherche du profit. Ce ralliement de la bourgeoisie (de fait également du grand capital) à cette partie « sociétale » de l’idéologie de gauche a été le prix à payer pour pouvoir continuer à profiter du Système libéral. Les entreprises ont payé le racket de la gauche par l’adhésion forcée à la diversité et au plan banlieues (« Nos banlieues ont des talents ») soutenu par l’Institut Montaigne et le Medef. Ainsi s’explique en grande partie cette alliance entre l’idéologie de gauche et le monde des affaires : « libéralisme toléré » contre « adhésion aux valeurs de gauche ». Pour le bourgeois contemporain, la seule valeur qui compte est le commerce. Il est prêt à toutes les compromissions et toutes les alliances pour sauvegarder son patrimoine et ses revenus. Il n’est pas là pour servir mais pour se servir.

Polémia, Cinq cents mots pour la dissidence