mardi 30 mai 2017

Alexis Mancel : étudiant en Australie et assistant parlementaire de son père…


Pas un jour ne se passe sans que ne soit révélé un nouveau « petit arrangement en famille » touchant tel ou tel « élu de la République »… L’exemplarité ? Pas encore pour demain apparemment… 

Ainsi, on apprend qu’Alexis Mancel, candidat (LR) aux législatives dans la deuxième circonscription, de l’Oise (Beauvais-Sud), a occupé la fonction d’attaché parlementaire auprès de son père, Jean-François Mancel, député (LR) de la deuxième circonscription (Beauvais-sud), tout en étant étudiant à Sydney de mars 2008 à décembre 2010. 

Un élément qui apparaît clairement sur le CV du jeune homme où les nombreuses tâches de l’assistant sont même décrites (notamment la relation avec les électeurs de la circonscription) et ne semble donc nullement le gêner. Pas question donc pour lui de parler « d’emploi fictif » ou davantage quelconque. Pionnier du télétravail à très longue distance peut-être ? 

Face aux légitimes interrogations que soulève cette situation, le jeune candidat répond qu’il « travaillait surtout pendant les vacances ». « J’avais quatre mois durant lesquels, je rentrais en France. » explique-t-il. On est prié de ne pas sourire… 

Du côté de Jean-François Mancel, député de la 2e circonscription, on argue du caractère bénévole de la fonction. « Alexis n’a jamais voulu être rémunéré. Il aurait pu être recruté officiellement comme sa sœur mais il a dit non. Il n’a pas touché un centime de l’Assemblée nationale » affirme-t-il, ce qui permet de noter au passage le grand sens de la famille du député qui employait donc – l’un à titre apparemment gratuit, l’autre à titre onéreux -, deux de ses enfants.