lundi 5 septembre 2016

Un Russe en détention pour avoir chassé des Pokémon dans une église

Il s'était livré à la chasse aux Pokémon dans une église orthodoxe et en avait tiré une vidéo diffusée sur internet: un jeune blogueur russe a été inculpé samedi et placé en détention pour deux mois en attendant un éventuel procès. 

Inculpé pour appel à la haine et atteinte à la liberté religieuse, le jeune homme d'une vingtaine d'années, habitant de la ville d'Ekaterinboug dans l'Oural, risque cinq ans de prison, ont indiqué les services d'enquête russes dans un communiqué. En attendant l'avancée des investigations, un tribunal l'a placé en détention "pour deux mois, c'est-à-dire jusqu'au 1er novembre inclus", est-il ajouté. » 

Dans une vidéo diffusée en août sur son compte YouTube et vue depuis plus de 500.000 fois, Rouslan Sokolovksi s'insurge contre une émission de télévision qui explique qu'il est risqué juridiquement de jouer au très populaire Pokémon Go dans une église. "Qui peut-on offenser en se déplaçant dans une église avec un smartphone?", s'interroge le jeune homme avant de se diriger vers l'une des principales églises d'Ekatérinboug, bâtie dans les années 2000 sur le lieu de l'assassinat de la famille du dernier tsar de Russie, les Romanov. 

"Une pression psychologique" 
Il se livre ensuite tranquillement au jeu de réalité augmentée au succès planétaire, devant icônes et cierges, y compris pendant un service religieux, et attrape plusieurs créatures virtuelles multicolores. Dans la vidéo, il ironise sur l'existence de Jésus et diffuse en musique de fond une fausse prière contenant des jurons. Pour les enquêteurs, qui ont perquisitionné vendredi son domicile, "quelques" vidéos de son compte YouTube présentent "des signes d'appels à la haine" et l'une d'elles "des signes d'atteinte à la liberté de conscience ou de croyance". » 

Plusieurs de ces courts films se montrent très critiques envers la puissante Eglise orthodoxe, dont les autorités russes défendent les valeurs conservatrices face à une supposée perte de valeurs en Occident. L'avocat du jeune homme, Stanislav Iltchenko, a annoncé à l'agence Ria-Novosti qu'il ferait appel du placement en détention de son client, destiné selon lui à exercer "une pression psychologique" et reflétant une volonté de "faire un exemple".