samedi 30 juillet 2016

Hey la France : et si le Brexit était la meilleure nouvelle de l’année ?


« Le quoi ? » Voilà la teneur d'un grand nombre de réactions récoltées ce matin alors que je sortais de chez moi aux alentours de 9 heures du matin. Ma question était pourtant assez basique : « Que pensez-vous du Brexit ? » Si l'on évitera de succomber aux charmes de la synecdoque référentielle – genre, micro-trottoir = l'avis du peuple français – on peut tout de même en déduire deux trois choses au sujet du rapport entre une large partie de la population et l'Union européenne.

Tout d'abord, le ballet des Torquemada habituels de la scène médiatique française – qui répètent à l'envi que quelque chose est pourri au royaume de sa Majesté – en dit beaucoup sur ce qu'est l'UE en 2016. Se moquer de Bernard Henri Lévy est toujours un plaisir, mais sa position traduit parfaitement le jugement de certaines élites à l'encontre de la décision des Britanniques : à savoir, une haine à la vue de l'exercice de la souveraineté par le peuple, haine dissimulée sous un glacis de bonne conscience béotienne par l'intermédiaire de mots tels que « populisme » ou « xénophobie ». À cette haine s'ajoute la surprise, bien réelle : « Mais enfin, l'Europe, c'est la paix ! Pourquoi seraient-ils assez cons pour la quitter ? »

source