mercredi 8 juin 2016

Ramadan : une serveuse agressée à Nice pour avoir servi de l'alcool


La serveuse d'un bar du centre de Nice (Alpes-maritimes) a été violemment agressée par deux hommes lundi midi, au premier jour du mois du ramadan, parce qu'elle servait de l'alcool, selon une information de Nice-Matin. 
Cette jeune femme qui souffre d'un hématome important à l'arcade sourcilière, a porté plainte, tout comme le propriétaire de l'établissement situé rue Lamartine. Ce dernier a également porté plainte pour menaces : les mêmes suspects avaient déjà tenté, trois jours auparavant, de le dissuader de vendre des boissons alcoolisées pendant le mois de jeûne. 

Des images vidéo enregistrées 
Les images vidéo enregistrées par le bar montrent clairement les deux hommes, dont l'un serait un étranger en situation irrégulière, en train de menacer longuement la serveuse, avant de partir puis de revenir pour la gifler à l'intérieur du bar. La victime elle-même musulmane suit le ramadan. « Ce n’est pas parce que je sers de l’alcool que je n’accomplis pas mon devoir. Si je le fais, c’est parce que je suis serveuse, a-t-elle confié à l'Obs. En Tunisie, j’exerçais le même métier et je n’ai jamais eu le moindre problème. Je ne pensais pas qu’en France, pays de libertés, je puisse être agressée pour ça. » 

Eric Ciotti, député LR et président du conseil départemental des Alpes-Maritimes a réagi dans un communiqué : « Cette agression s'inscrit dans un contexte national de progression continue du fondamentalisme religieux et de montée du communautarisme. (...) Aucun acte de cette nature n'est anodin, chaque agression de la sorte porte un coup sévère aux valeurs républicaines. » 
En octobre 2014, dans le même quartier, trois hommes, dont le responsable d'un établissement halal baptisé La Nosra, fermé depuis par les services de la préfecture, s'en étaient pris à un boulanger à qui ils reprochaient de vendre des sandwiches au jambon et de ne pas être « un bon musulman ». Ils avaient été condamnés à six mois de prison avec sursis en janvier 2015.