jeudi 12 mai 2016

La France capitulera devant nous, par égoïsme, par paresse, pour qu'elle puisse s'endormir dans une douillette décadence


La guerre n'éclata pas. Chamberlain s'en alla à Munich avec son visage triste et son parapluie noir, et les Français soulagés firent de ce Britannique morose un héros national.
     Au cours d'une réunion dont Kê gardait le souvenir aussi vivant que celui de son premier repas vietnamien à Paris, Tuan-Van-Lê proclama :
     - Les Français ne pensent plus qu'à s'enfermer dans leur petit pays, leurs petites villes, ils ne regardent plus le monde qu'à travers leurs fenêtres en écartant un peu les rideaux. Ils pensent qu'ils ont assez souffert et pensé aux autres, qu'ils les ont suffisamment remués pendant des siècles. Ils veulent leur retraite de grand peuple, ils veulent toucher des pensions et qu'on les laisse en paix épousseter leurs vieilles gloires. La France capitulera devant nous, par égoïsme, par paresse, pour qu'elle puisse s'endormir dans une douillette décadence.

Jean Lartéguy, Le mal jaune