mercredi 20 avril 2016

Ce que signifie la société du spectacle

Le spectacle se voit donc caractérisé comme un dispositif de captation de l'attention, organisant la passivité des spectateurs, les isolant les uns des autres et les faisant réagir sur commande par le biais d'émotions primaires habilement provoquées - tout cela ressemblant plus à un sommeil agité de cauchemars qu'à la réalité d'une salle de théâtre. Et c'est bien dans ces termes, parfois avec les mêmes catégories, que Debord caractérise le spectacle à la fin des années 1950 et pendant les années 1960, lorsqu'il met en relief l'analogie existant entre le théâtre et l'ensemble de la société - qu'il analyse désormais, depuis sa lecture de Marx, comme déterminée par le mode de production capitaliste. Dans un cas comme dans l'autre, une masse de spectateurs, un "public", assiste à un ensemble d'événements de la vie, sans pouvoir y intervenir. Et Debord écrira en ce sens : "Le spectacle est le mauvais rêve de la société moderne enchaînée, qui n'exprime finalement que son désir de dormir. Le spectacle est le gardien de ce sommeil".

Patrick Marcolini, Le mouvement situationniste