mercredi 2 mars 2016

Le lavage de cerveau viêtminh


"Des slogans simples sont répétés jusqu'à satiété : "impérialistes américains", "colonialistes français", "capitalistes internationaux-fauteurs de guerre", "valets de l'impérialisme américain-fantoche Bao Dai", "Sales traîtres au Viêt-Nam","cefeo-Victime du colonialisme instruments aveugles aux mains de chefs corrompus", "Peuple de France, composé de braves gens, alors que son gouvernement truqué est valet de l'impérialisme américain", "fils du peuple de France, victime de la rapacité des colonialistes qui les envoient mourir pour défendre leurs biens amassés dans la sueur des peuples coloniaux opprimés".
Après un certain temps de ce régime de répétition continuelle dans les termes, on arrive à avoir des réflexes conditionnés. La réponse nous vient automatiquement. Comme le chien de Pavlov qui entendait une sonnerie avant d'avoir sa viande et qui à la fin se mettait à saliver en entendant la sonnerie, on associe automatiquement "impérialistes" à "américains", "capitalistes" à "fauteurs de guerre", "rat" à "visqueux, "vipère" à "lubrique", ... "fantoche" à "Bao Dai", "cefeo" à "instrument aveugle du colonialisme", "officiers prisonniers" à "fils du peuple de France bernés par des dirigeants avides", "clémence" à "Hô Chi Minh", "grande sœur" à "Union soviétique"...

Médecin capitaine Rondy, 
capturé à Diên Biên Phu en mai 1954. 
Cité in "Les méthodes viêt-minh de lavage de cerveau".