vendredi 25 mars 2016

Belfast. Le drapeau de l’IRA refait son apparition à Falls Road


A l’occasion des commémorations du centenaire de l’insurrection irlandaise, le drapeau de l’IRA, l’armée révolutionnaire irlandaise, a fait son apparition dans Falls Road, le bastion nationaliste de West Belfast. Plus précisément celui du Second Bataillon de la Belfast Brigade (fondée en 1969) affilié à l’IRA provisoire. 

Les drapeaux ont été accrochés sur des lampadaires du district de Lower Falls (quartier nationaliste) mais également jusqu’à Barack Street , à proximité du centre-ville de Belfast, en « zone neutre ». Ils l’ont été, assurent les instigateurs de cette action, à l’approche des défilés qui se tiendront notamment dimanche prochain à Belfast, défilé qui verra des vétérans de l’IRA marcher dans les rues de la ville à l’occasion du centenaire de la révolution irlandaise. Ils devraient être retirés après les commémorations. 

Dimanche soir, certains de ces drapeaux auraient été enlevés et exhibés sur des réseaux sociaux en guise de trophée – probablement par des sympathisants loyalistes qui se sont toujours opposés à l’IRA durant la guerre civile en Irlande du Nord. Ces actions font craindre des fortes tensions, voire des incidents, entre communautés, à l’approche des commémorations. 

« C’est important de se souvenir, localement, de ceux qui appartenaient à la D Company – D Coy » indique un homme qui revendique la pose de ces drapeaux au Belfast Live. « Tous les ans, il y a une parade à Pâques en hommage à la D Company, avec des vétérans, mais cette année nous avons rajouté les drapeaux en plus. C’est le même que celui qui est déployé durant la parade colorée les autres années. Plusieurs personnes disent que nous cherchons l’incident en le mettant jusqu’à Barrack Street mais ce quartier était surveillé par la D Company , nous n’allons pas simplement nous arrêter à Divis Tower comme certains le disent. Nous n’avons pas le droit de les oublier. Nous enlèverons ces drapeaux après Pâques.» explique celui qui ne se revendique pas de l’IRA mais qui veut leur témoigner du respect, pour leurs actions durant les Troubles. 

Le Sinn Fein – le parti de la gauche nationaliste irlandaise – nie également toute implication dans le déploiement de ces drapeaux et pense que ceux qui ont posé les drapeaux auraient dû s’arrêter à Divis Tower . 

Du côté unioniste William Humphrey, représentant du DUP (Démocratic Unionist Party) condamne fermement : « Je condamne l’érection de ces drapeaux qui glorifient le terrorisme et les terroristes. Il ne peut y avoir en aucune façon un prétexte historique à cette provocation. Il est particulièrement irritant de voir qu’ils ont été érigés à un carrefour très fréquenté à proximité du centre-ville. C’est clairement une tentative pour déclencher des tensions. Il n y a pas de place pour ce type de drapeaux dans nos sociétés modernes, et tout le monde devrait le condamner. Je demande leur enlèvement.» 

La tension semble être montée d’un cran ces dernières semaines en Irlande du Nord ; activisme d’une nouvelle IRA, annonce d’une importante marche loyaliste dans une cité à majorité catholique (Lurgan) le lundi de Pâques, oppositions et tensions entre loyalistes et nationalistes irlandais en marge de la Saint-Patrick. Le week-end de Pâques ne s’annonce pas placé sous le signe de la réconciliation entre les deux communautés qui se partagent une partie de l’Ulster.