jeudi 25 février 2016

Affirmation subversive


Dire oui pour dire non. Procédé ironique fondé sur l’antiphrase (dire le contraire de ce que l’on veut laisser entendre) et sur la caricature (imiter en exagérant).
En 2000, en pleine collecte de fonds pour les candidats George W. Bush et Al Gore, des activistes créent les « Billionnaires for Bush or Gore », réseau de millionnaires en costume qui se rassemblent devant les conventions républicaines et démocrates aux cris de « libérez les grandes fortunes », « les multinationales sont des citoyens comme les autres », ou encore « votez pour qui vous voudrez, nous les avons déjà tous achetés ». Lorsque la télévision interroge les manifestants, ils expriment leur soutien aux deux candidats, et regrettent que l’inégalité sociale ne progresse pas plus vite dans le pays.
Comme toutes les blagues au second degré, l’affirmation subversive peut s’avérer délicate à manier : elle ne fonctionne qu’avec la partie du public qui comprend le clin d’œil. A l’inverse, le procédé peut servir à prendre au piège des adversaires dénués d’humour. Après avoir racheté le nom de domaine « gatt.org », tombé en désuétude en 1994, les Yesmen ont réalisé à cette adresse un vrai-faux site de l’OMC, graphisme identique mais textes modifiés, avec juste ce qu’il faut d’exagération pour que la confusion avec l’original demeure possible. Les Yesmen reçoivent régulièrement des mails adressés au président de l’OMC, et des invitations à intervenir dans de grandes conférences internationales. Le 16 août 2001, à l’université de Tampere, en Finlande, dans un congrès sur l’avenir de l’industrie textile, Hank Hardy Unruh, représentant de l’OMC, déchire son costume et exhibe une combinaison moulante dorée munie d’une sorte de pénis géant. Le speaker explique qu’il s’agit d’un prototype révolutionnaire permettant aux managers de rester en contact permanent avec leurs travailleurs dans les usines du monde entier grâce à des puces implantées dans l’épaule de chaque employé. Le parterre d’éminents scientifiques, de DRH, de P-DG et d’universitaires écoute sans broncher. L’assistance n’avait pas davantage réagi quelques minutes plus tôt, lorsque l’imposteur s’était livré à un long développement sur les avantages économiques de l’esclavagisme aux Etats-Unis avant la guerre de Sécession et s’en était pris aux luttes d’indépendance nationales, traitant Gandhi d’idiot aux « réflexes protectionnistes néfastes ».
Morjane Baba, Guerilla Kit