dimanche 20 décembre 2015

Syrie : les chrétiennes prennent les armes contre Daesh


Après les Kurdes, un bataillon de 50 femmes syriennes et chrétiennes s'engage contre Daesh. Les femmes combattantes terrifient les islamistes, car ces derniers sont persuadés qu'ils ne peuvent pas aller au paradis s'ils sont tués par une femme. 

«Je n'ai pas peur de Daesh», explique fièrement à l'AFP Thabirta Samir, 24 ans. «Avant,je travaillais pour une association culturelle syrienne, mais ça me plait de travailler dans le milieu militaire», poursuit-elle. 

Comme 10% de la population syrienne, Thabirta est chrétienne. Son peuple est persécuté par l'Etat islamique. Alors avec une cinquantaine d'autres femmes chrétiennes et comme les Kurdes avant elles, elle a pris les armes pour défendre sa terre, ses droits et sa religion. 
Certaines de ses coreligionaires ont même été encouragées par leur mari. 

Elles ne sont pas nombreuses, mais leur bataillon intitulé «Les Forces Féminines de Protection de la Terre entre les Deux Rivières» fait trembler les barbus. 

Pour eux, il n'y a pas pire que de mourir tué par une femme. «Cela les priverait du Paradis», explique une combattante kurde à l'AFP. 

Selon the Independent, les syriennes ont bien saisi les enjeux de la lutte contre l'Etat islamique : il ne s'agit pas seulement de survivre mais aussi de protéger leur liberté, quand Daesh vise à cantonner la femme à un rôle purement reproductif et domestique.