lundi 7 décembre 2015

Le président de SOS Racisme Rhône-Alpes mis en examen pour violences conjuguales

Amar Thioune, Président de SOS Racisme en Rhône-Alpes et par ailleurs 18e sur la liste iséroise de Jean-Jack Queyranne (PS) aux élections régionales, a été mis en examen pour violences sur conjoint et viol. 

Après une garde à vue, ce lundi 30 novembre, Amar Thioune a été présenté au parquet de Grenoble qui a demandé l'ouverture d'une information judiciaire. Il a été placé sous contrôle judiciaire mais laissé libre. 

Amar Thioune clame son innocence. Sa femme, une ancienne élue de Grenoble, l'accuse de violences et de viol. L'affaire se déroule alors que le couple est en instance de divorce. Âgé de 44 ans, employé du Conseil départemental de l'Isère, Amar Thioune est président de SOS Racisme Rhône-Alpes, adhérent du Parti socialiste et figure donc sur la liste iséroise de Jean-Jack Queyranne. 

Un "timing" douteux pour Thioune 
Dans le Dauphiné Libéré, l'homme s'étonne du "timing" de la Justice, sachant que la plainte de son épouse date en fait du mois d'octobre. Il évoque le contexte politique, à savoir les élections régionales. Le procureur assure, lui, que cette affaire a "été traitée comme les autres". 

Après la médiatisation de sa mise en examen, Amar Thioune a fait savoir qu'il se retirait de la campagne électorale. Son nom figurera toutefois sur la liste PS au premier tour en raison d'un délai trop court pour la corriger.