mardi 10 novembre 2015

Une gélule-thermomètre connectée pour les sportifs

Testée chez les footballeurs, cette gélule permet d'analyser leur capacité à réguler leur température pendant l'effort et lors des séances de récupération.

Imaginez dix solides gaillards attablés quelques heures avant un match de foot, pour avaler une gélule bien particulière. Non, il ne s'agit en aucun cas d'un produit dopant, mais d'un petit concentré de technologie destiné à mesurer leur température interne en cheminant le long de leur tube digestif. C'est ce qu'ont fait récemment des footballeurs du FC Nantes. Ils ont absorbé une telle gélule connectée – baptisée e-Celsius Performance - lors de l'entraînement et de deux matches de Ligue 1 (contre Rennes le 13 septembre et contre le PSG le 26 septembre). La société BodyCap, spécialisée dans les capteurs électroniques miniaturisés sans-fil et installée à Caen, l'a révélé hier.

Hyperthermie et hypothermie

En enregistrant en continu la température interne, e-Celsius Performance « permet de prévenir les risques d'hypothermie et d'hyperthermie liés à des pratiques sportives de haut niveau. Elle permet également d'optimiser les performances des athlètes ». Par rapport aux autres systèmes, elle présente l'avantage de laisser le sportif totalement libre de ses mouvements puisqu'elle transmet toutes les 30 secondes la température gastro-intestinale de l'athlète à un moniteur appelé e-Viewer Performance. Que ce dernier soit à proximité ou à plus de 3 mètres de la gélule, les données sont enregistrées pour être retransmises ultérieurement. Ce système peut stocker jusqu'à 16 heures de mesures.
Les données de température des joueurs nantais ont été récupérées le lendemain des rencontres. Elles ont permis d'obtenir une analyse détaillée des réactions de chacun de ces sportifs et de mesurer de façon objective les résultats des méthodes de récupération mises en place par le club, incluant aussi la période de sommeil après-match. « Le FC Nantes emploie des techniques avancées pour améliorer les performances de ses joueurs. Le club utilise la cryorécupération et veut en mesurer les effets », indique Philippe Daguillon, kiné soigneur de l'équipe et fondateur de Cryobain.