mardi 6 octobre 2015

Région Lorraine : les socialistes votent 600000€ pour une formation au maniement d’arme


Les Lorrains seraient indignés de savoir à quoi servent leurs impôts : à rendre plus efficace l’armée d’une pétromonarchie qui bafoue les droits de l’homme. En rendant compte de leur mandat, les élus FN permettent aux citoyens de s’informer sur les dérives des exécutifs. A chacun de faire ensuite savoir la vérité autour de soi !

Les élus PS ont voté ce jour une subvention de 600.000 euros à une entreprise d’armement meusienne, afin de lui permettre de construire des bâtiments dans lesquels elle pourra accueillir et former des soldats saoudiens. Les élus Front National ont voté contre, les élus UMP/Les Républicains et communistes se sont abstenus, permettant à cette décision de passer.

L’Arabie Saoudite n’est pas seulement le pays où femmes adultères, homosexuels et opposants au régime peuvent être condamnés à une mort atroce. C’est aussi le pays qui depuis six mois, en violation de tous les traités internationaux et dans le silence assourdissant des médias et dirigeants occidentaux, bombarde le Yemen, ce qui a occasionné la mort de 2.355 civils, le déplacement d’un million de personnes, et mis plus de 20 millions de personnes dans une situation humanitaire préoccupante.

Toute l’incohérence et l’hypocrisie des politiques menées par le PS/UMP/UDI depuis 40 ans apparaissent dans cette subvention : alors que tout a été fait pour tuer les entreprises par la pression fiscale et les contraintes administratives, la région Lorraine en vient à aider une des rares entreprises encore prospères pour de très mauvaises raisons.

Si les élus PS/Les Républicains veulent aider toutes les entreprises de Lorraine, qu’ils commencent par supprimer toutes les dépenses inutiles générées par la région, et que ceux qui sont également sénateurs ou députés proposent et votent des lois qui permettront aux entreprises de prospérer sainement.

A moins bien sûr que le but de cette subvention ne soit simplement de plaire à certains pays du Golfe, dont l’argent semble avoir acheté nombre de consciences dans la classe politique française.

source