lundi 26 octobre 2015

Portrait d'un inconnu : la fin de la vie privée


Un internaute, pris au hasard, a eu la désagréable surprise de découvrir sa vie privée détaillée dans un portrait publié par un journaliste du bimestriel Le Tigre, le 14 janvier 2009. Ce document a été réalisé à partir d'un concept créé par l'auteur de l'article, selon lequel il s'agissait de rédiger le portrait d'un anonyme grâce à toutes les traces qu'il a laissées, volontairement ou non, sur Internet, sur des sites comme Facebook, Flickr, Les copains d'avant, ou YouTube. Le journaliste réunit deux pleines pages d'informations sur la vie de ce jeune homme d'une trentaine d'années, habitant à Saint-Herblain, et dessinateur dans un cabinet d'architectes. Il est parvenu à reconstituer son parcours professionnel, amoureux et musical en récupérant quelques-unes des 17 000 photos de ses voyages (postées en moins de deux ans), des détails sur sa vie intime, ses passions, les noms de ses ami(e)s et même son numéro de portable.
     Une démonstration éclatante de la gestion de l'identité numérique parce que l'on ne fait pas vraiment attention aux informations personnelles que l'on publie au fil du temps sur Internet et qui, lorsqu'elles sont synthétisées, prennent soudain un relief inquiétant. Selon la manière dont sera rédigé un article, la même information pourra être interprétée différemment par le lecteur. Dans ce cas, l'internaute dont le portrait a été publié a plutôt mal vécu cette expérience qu'il a ressentie comme une véritable intrusion, pourtant tous ces détails provenaient exclusivement de sources publiques. Ce qui semble une évidence ne fait pourtant pas partie des réflexes acquis aujourd'hui, chacun trouve logique de consulter les informations disponibles en ligne pour se renseigner sur une personne que l'on vient de rencontrer ou qui postule pour un emploi. Cependant, peu de gens ont pris conscience qu'ils ne devaient pas non plus publier de détails sur leur vie privée comme sur leur vie professionnelle.

Laurence Ifrah, L'information et le renseignement sur Internet