mardi 13 octobre 2015

Nouvelles du Moyen-Orient

L'action de la Russie rebat les cartes sur le front syrien 
Les frappes aériennes russes sur les positions de l'Etat islamique ne faiblissent pas. On parle de 63 positions touchées au cours des dernières 24h. Il s'agirait notamment d'un poste de commandement, de quatre camps d'entraînement et de 7 dépôts de munitions. L'armée russe indique une panique croissante dans les rangs des islamistes, d'après des échanges radio interceptés.

Les Etats-Unis annulent leur programme d'entraînement de rebelles 
Les frappes russes et les succès au sol qu'elles ont permises ont révélé le manque de progrès de la coalition américaine. L'Administration américaine a donc mis fin vendredi à son programme de formation d'une nouvelle force rebelle pour combattre l'Etat islamique en Syrie. Les 500 millions de dollars prévus pour cette opération vont finalement financer armes et munitions pour les groupes déjà existants. Les commandants rebelles seront préalablement repérés et les largages devraient commencer incessamment. 

Pendant ce temps la présence américain recule dans le Golfe Persique 
Pour la première fois depuis 2007, les Etats-Unis ne disposent plus de porte-avion dans la région. L'USS Theodore Roosevelt a quitté le Golfe Persique vendredi. Le bâtiment qui compte 5.000 hommes et 65 avions de combat rentre à sa base, officiellement pour maintenance. Cette mesure présentée comme temporaire est également le fruit de coupes budgétaires.