mercredi 14 octobre 2015

Nouvelles d'Allemagne

150.000 allemands manifestaient samedi à Berlin contre le Traité transatlantique 

Il s'agit d'une mobilisation sans précédent dans la capitale allemande depuis les manifestations contre la guerre en Irak en 2003. L'Allemagne est décidément le pays où le mouvement de protestation est le plus nombreux et le mieux organisé. La manifestation de samedi visait à la fois le traité CETA : accord économique et commercial global et le traité TAFTA : Traité de libre-échange transatlantique. Ces accords sont des étapes essentielles dans la libéralisation progressive mais totale de l'économie mondiale. Il aura fallu des fuites dans la presse pour que l'opinion publique s'empare du sujet, les négociations se menant à huis clos. De l'introduction forcée des OGM dans les assiettes européennes à l'impunité des multinationales vis-à-vis des Etats, les reproches ne manquent pas. Le prochain tour de négociations doit ouvrir lundi prochain à Miami. 

 Il faut maintenant donner nos femmes aux envahisseurs 

Le journal bavarois Merkur rapporte : « L'idée m'est venue quand un ami m'a raconté que dans son village se sont installés 100 demandeurs d'asile et maintenant les gens ont peur que tant d'hommes puissent agresser les femmes du village. » L'idée en question est celle d'un pasteur allemand : proposer des prostituées aux clandestins. Il faut en effet satisfaire tous leurs besoins, en termes de nourriture, habillement, logement et plus encore ! Interrogé sur le financement d'un tel programme, il évoque une action humanitaire qui s'appelerait « Amour libre pour être humains libres », ou encore la générosité de patrons de maison close. Les lupanars sont en effet légaux en Allemagne sous certaines conditions. Il ne fait en tout cas plus de doute désormais que les propositions des partisans de l'invasion migratoire dépassent l'imagination.