lundi 26 octobre 2015

Accueil des réfugiés : l'Assemblée vote une rallonge de près de 100 millions d'euros


Le budget de l'immigration, de l'asile et de l'intégration bénéficiera de 98,6 millions d'euros supplémentaires en 2016 pour l'accueil des demandeurs d'asile. C'est ce que prévoit un amendement gouvernemental au projet de budget adopté en commission à l'Assemblée, a-t-on appris vendredi de source parlementaire. 

Pour être intégré au projet de loi de finances, cet amendement, voté jeudi, devra être revoté dans l'hémicycle lors de l'examen de ces crédits, jeudi après-midi prochain. Cette rallonge entend contribuer à l'application des décisions prises au Conseil européen de septembre pour «relocaliser» 160 000 demandeurs d'asile d'ici 2017, la France devant accueillir 30 784 demandeurs d'asile entre 2015 et 2017, dont 14 392 en 2016. 

15 millions pour les communes qui créent des places d'hébergement 
Elle traduit aussi l'engagement du gouvernement de soutenir financièrement les collectivités territoriales créant des places d'hébergement pour les demandeurs d'asile. 

Les moyens alloués à l'immigration et l'asile seront abondés de 72,4 millions d'euros en autorisations d'engagement et crédits de paiement, comprenant 57,4 millions d'euros pour la prise en charge des demandeurs d'asile et 15 millions pour l'aide aux communes créant des places d'hébergement, précise l'exposé de l'amendement. 

Quant au volet sur l'intégration et l'accès à la nationalité française, il aura 26,2 millions d'euros supplémentaires pour financer l'accueil des demandeurs sur le territoire. Ce volet englobe notamment la subvention pour charges de service public de l'Office français de l'immigration et de l'intégration.