lundi 31 août 2015

La société de consommation

« La liberté et la souveraineté du consommateur ne sont que mystification. Cette mystique bien entretenue (et en tout premier lieu par les économistes) de la satisfaction et du choix individuels, où vient culminer toute une civilisation de la « liberté », est l’idéologie même du système industriel, en justifie l’arbitraire et toutes les nuisances collectives : crasse, pollution, déculturation – en fait, le consommateur est souverain dans une jungle de laideur, où on lui a imposé la liberté de choix. La filière inversée (c’est-à-dire le système de la consommation) complète ainsi idéologiquement, et vient relayer le système électoral. Le drugstore et l’isoloir, lieux géométriques de la liberté individuelle, sont aussi les deux mamelles du système. »


La société de consommation, Jean Baudrillard