jeudi 13 août 2015

7 minutes de plus, et l'accident rendait inhabitable le nord de l'Europe pour quelques millions d'années

Le 25 juillet 2006, à la centrale nucléaire de Forsmark, en Suède, un court-circuit provoque l'arrêt brutal du réacteur n°1, des écrans de la salle de contrôle et des 4 générateurs de secours prévus pour alimenter le refroidissement du réacteur dans les cas d'urgence. Il reste trente minutes avant l'explosion... Par bonheur, les agents de la centrale ne paniquent pas et parviennent, au bout de 23 minutes, à réparer deux générateurs. 7 minutes de plus, et l'accident contraignait les pays scandinaves à évacuer leurs populations et rendait inhabitable le nord de l'Europe pour quelques millions d'années. Ce n'était ni en Russie, ni dans un pays pauvre. Où se produira le prochain Tchernobyl ?

Désobéir au nucléaire