lundi 27 juillet 2015

Le taux de soi-disant croissance doit cesser d’être l’alpha et l’oméga de la société

Le taux de soi-disant croissance doit cesser d’être l’alpha et l’oméga de la société. La montée du déluge qui menace la terre, des innombrables nuisances naturelles dénoncées par les écologistes, et surtout humaines, se ramènent au choix du Développement contre l’équilibre. De gré ou de force il faudra bien qu’un jour dans un espace fini, le développement économique indéfini se ralentisse et s’arrête, volontairement et progressivement ou contre un mur. Dans bien des cas (notamment celui du transport) même la croissance zéro est insuffisante, il faut envisager une diminution. Si cela vous effraye, dites-vous que les courbes ascendantes de production d’autos seront remplacées par celles d’eau et d’air purs ; qui seront cette fois dépolluées pour de bon, non au sortir des intestins de quelque usine. 

Bernard Charbonneau, Le changement