vendredi 24 juillet 2015

Émeutiers du 14 juillet : beaucoup de mansuétude


Cette mansuétude de la justice risque d’exacerber les sentiments racistes qui effleurent malheureusement chez trop de nos compatriotes.

Lors d’une interview donnée le 9 juillet au Figaro, Mme Taubira, qui se définit comme une humaniste pénale, a déclaré : « On passe des tas de choses aux corrompus, aux évadés fiscaux, mais aux jeunes rien ! Un regard, une parole déplacée, une incivilité, on ne passe rien ! Le pays est impitoyable envers la jeunesse ! »

Ceux qui ont jugé les émeutiers du 14 juillet viennent de la démentir de façon cinglante ! Des jeunes ont été relaxés car les lampadaires étant cassés, les policiers ne pouvaient pas, selon le juge, les reconnaître. Un adolescent a écopé d’une légère condamnation malgré les cailloux retrouvés dans ses poches : on a admis que les projectiles auraient pu être placés par les CRS. Un autre avait été reconnu par les forces de l’ordre qui ont décrit ses vêtements. Lors d’une perquisition, ceux-ci ont été retrouvés en compagnie de pétards sous le lit de l’accusé mais celui-ci a été relaxé car, selon le juge, son frère avait pu cacher le tout. Le frère n’a, bien entendu, pas été condamné puisque rien n’indique qu’il est coupable ! Les preuves apportées par les policiers ont rarement été jugées suffisantes et lorsqu’il y a eu condamnation, celle-ci a été symbolique : 3 mois de prison avec sursis est le maximum que risquait un émeutier !


Un individu qui commet une escroquerie ou détourne des fonds publics, un fraudeur du fisc doivent, bien sûr, être sévèrement condamnés et d’une façon telle qu’ils ne récidivent plus. Mais, à mes yeux (je ne suis sans doute qu’un vieux réactionnaire !), ce type de délinquant est dans la gradation des délits bien en dessous d’un émeutier qui jette pétards ou pavés sur des policiers au risque de les blesser ou d’un adolescent qui assiège avec ses copains un commissariat. Non ! Je ne réduis pas ces actes à une simple incivilité ! Pour moi, s’attaquer aux forces de l’ordre est un crime qui mérite des années de prison ! (Même si le sursis doit systématiquement être prononcé lors de la première infraction.) Cela n’a absolument rien à voir avec la race, la religion ou l’âge des fautifs ! Le respect des policiers se doit d’être absolu ! Je place également dans le même sac ceux qui tabassent une jeune fille simplement parce qu’elle n’avait pas répondu à une minable tentative de drague (comme récemment à Brest), les frotteurs du métro, les harceleurs de rue et autres pervers qui pourrissent la vie des Français, musulmans, catholiques ou juifs. Une parole, un geste déplacé à connotation sexuelle sont des actes graves et les prendre à la légère revient à nier la femme qui les subit !

Cette mansuétude de la justice risque d’exacerber les sentiments racistes qui effleurent malheureusement chez trop de nos compatriotes. Vu le contexte, beaucoup de Français assimilent émeutiers et jeunes issus de l’immigration. Se montrer indulgent exacerbera la xénophobie latente. On peut le regretter mais c’est ainsi ! La lutte contre le racisme passe par une lutte impitoyable contre les désordres.

Christian de Moliner

source