jeudi 4 juin 2015

Une collégienne et ses parents, athées, harcelés


Nourredine a porté plainte contre une camarade de sa fille, et sa famille qui a menacé de "brûler vive" cette dernière. L'adolescente se fait harceler depuis le début de l'année, dans son collège de Dechy, dans le Nord. Athée, comme ses parents, ses tourmenteurs ont "cru, à tort, qu'elle était musulmane", déplore sa mère.

Nourredine et Dalida en sont convaincus: s’ils sont harcelés et menacés depuis deux semaines, c’est en raison de leur athéisme. Le père d’une des camarades de classe de leur fille s’en est pris à eux, le 15 mai.

"Il arborait fièrement une barbe d’islamiste, son épouse était vêtue d’une niqab", se souvient Nourredine. "Il est venu et m’a dit que si je ne retenais pas mon enfant, il allait la brûler vive et qu’après on allait s’occuper de moi."
Nourredine porte plainte. Lui et Dalila découvrent à cette occasion que leur enfant se fait menacer depuis le début de l’année, au collège, à Dechy, dans le Nord. La cause de ce harcèlement ne fait aucun doute pour sa mère: "Notre enfant est française et ça on le revendique, on en est fiers. Ses grands-parents sont d’origine maghrébine. [Ses tourmenteurs] ont cru, à tort, qu’elle était musulmane", explique-t-elle.

Le collège refuse de changer l'adolescente de classe

Nourredine et Dalida sont athées, tout comme leur fille. Ils sont convaincus que c’est pour cette raison que leur enfant a été prise pour cible. "Le fait qu’elle se soit teint les cheveux en blond cuivré déplaisait à cette camarade qui l’insultait de sale française. Si elle laissait sa chemise ouverte elle lui disait c’est pour plaire aux garçons, et la traitait de tous les noms (sale pute, sale française)," témoigne Dalida.

La police a ouvert une enquête. Pour l’instant, le collège, qui ne souhaite pas faire de commentaire, a refusé de changer l’adolescente de classe. Ses parents envisagent de la faire changer d’établissement.

Par J.S