dimanche 14 juin 2015

Tours : l'orgue de l'église Saint-Julien saccagé

 
En mars dernier, des individus se sont introduits dans l'édifice religieux fermé pour travaux. Une plainte a été déposée.
 
Les faits se sont déroulés dans la nuit du 17 au 18 mars dernier, dans l'église Saint-Julien à Tours. Comme l'explique la direction régionale des affaires culturelles :
Dans la nuit du 17 au 18 mars 2015, côté sud de la nef, des individus ont escaladé la barrière de sécurité et l’échafaudage pour atteindre le toit. Là, ils ont détruit le châssis grillagé permettant l’accès à la tourelle d’escalier, et non au clocher dont l’échafaudage est démonté depuis la fin juillet 2014, et ont pénétré dans l’édifice se livrant à cette occasion à du vandalisme."
 
Le Service territorial de l'architecture et du patrimoine a déposé plainte auprès de la police nationale le mardi 18 mars.
 
Partiellement réédifiée au XIIIe siècle sur les fondations d'un ancien édifice roman, l'église Saint-Julien a été menacée d'être rasée au XIXe siècle. Au siècle suivant, elle a échappé – miraculeusement ! – aux bombardements de la Seconde Guerre Mondiale. En revanche son abbaye, détruite, a fait place au square Prosper-Mérimée. Car bien que n'étant pas une cathédrale, cette église est malgré tout propriété de l'État suite à l'intervention de l'inspecteur des Monuments historiques, Prosper Mérimée, qui l'a répertoriée dans les premiers monuments historiques de France, en 1840, la sauvant ainsi de la ruine.
 
Fermée par sécurité en 2004 suite à la chute d'une pierre, le monument est rouvert au public depuis 2011. Des travaux se poursuivent sur le bâtiment.
" La remise en état de cet orgue s’inscrit logiquement dans un projet de restauration général de l’orgue, confirme la DRAC. En effet, le diagnostic posé en septembre 2013 par le technicien-conseil du Ministère de la Culture a mis au jour les limites et les faiblesses de celui-ci. Faiblesses qui persisteraient si l’on s’en tenait à une simple opération de relevage (restauration à l’identique). Trois hypothèses de restauration existent mais en l’état rien n’est arrêté. Les travaux d’urgence de l’église ne sont pas encore achevés et il reste de nombreux chantiers relatifs au clos et au couvert pour assurer la sauvegarde de l’église saint Julien. Un préalable nécessaire et indispensable, avant tout engagement du projet de restauration générale de l’orgue, dont le coût minimum représente un investissement de 200 000,00 € TTC".