mardi 2 juin 2015

Syrie : un combattant chrétien décapite un djihadiste de Daech


La loi du Talion. Un combattant chrétien de confession syriaque a décapité cette semaine dans le nord-est de la Syrie un djihadiste du groupe État islamique (EI), a rapporté ce vendredi une ONG. 

Selon Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), "le jihadiste était perdu à Tall Chamiram, l'une des localités chrétiennes" dans la province de Hassaké, prise d'assaut par l'autoproclamé Etat islamique depuis février dernier. 

Une forme de vengeance
Une méthode singulière et habituellement privilégiée par le groupe djihadiste, qui aurait dans ce cas précis été utilisée dans une logique de vengeance. "Quand le djihadiste s'est identifié comme un membre de l'EI, le combattant syriaque l'a décapité pour se venger des exactions du groupe dans cette région", a ainsi expliqué Rami Abdel Rahmane, qui se base sur un large réseau de sources civiles, médicales et militaires à travers la Syrie. 

Ces derniers jours, Daech a été presque entièrement chassé par les combattants chrétiens de 14 villages qu'il tenait depuis le 23 février, grâce notamment aux raids aériens de la coalition anti-djihadiste menée par les États-Unis. Dans le même temps, l'organisation a tout de même fait une grande prise en s'emparant de Palmyre, ce qui lui ouvre entre autres la route de la capitale Damas.