lundi 29 juin 2015

L’Allemagne va retirer aux candidats au jihad leur carte d’identité

 
Le ministre de l’Intérieur allemand, Thomas de Maizière, a annoncé vendredi de futures mesures permettant le retrait des cartes d’identité de présumés islamistes radicaux pour les empêcher de partir combattre en Syrie ou en Irak. 

Les Observateurs.ch Les mesures ont été décidées à Berlin, lors d’une rencontre spéciale entre le ministre fédéral de l’Intérieur, Thomas de Maizière, et ses homologues des Etats régionaux (Länder). 

Ils proposent que la carte confisquée soit remplacée par un document qui fera office de pièce d’identité et permettra aux personnes concernées de circuler à l’intérieur de l’Allemagne. Il ne leur permettra en revanche pas de voyager à l’étranger, a indiqué M. de Maizière. 

« Nous ne voulons pas que le terrorisme puisse s’exporter en dehors de l’Allemagne », a insisté le ministre. La confiscation du passeport est actuellement possible en Allemagne, mais le retrait de la carte d’identité est plus compliqué. Or, cette dernière est suffisante pour se rendre, par exemple, depuis l’Allemagne en Turquie, considérée par les spécialistes comme une plaque tournante vers le jihad. 
« Les modifications législatives » rendant cette mesure possibles vont être soumises immédiatement », a précisé M. de Maizière. 

Il est également question d’interdire à des Allemands partis combattre en Irak ou en Syrie de revenir en Allemagne, où ils seraient susceptibles de commettre des attentats. Environ 450 ressortissants auraient déjà quitté l’Allemagne pour rejoindre la Syrie, et quelque 150 seraient revenus, selon les services de renseignements allemands. 

Les ministres se sont également entendus sur la nécessité de mener des actions de prévention envers les jeunes musulmans susceptibles de se radicaliser. 

Mi septembre, les députés français ont voté une interdiction de sortie du territoire d’un ressortissant français candidat au jihad, pouvant aller de 6 mois à 2 ans, et assortie du retrait immédiat du passeport et de la carte d’identité.