mardi 26 mai 2015

Quand Valls évoque l'interdiction du FN

 
C’est une annonce qui a surpris, voire abasourdi, les membres du bureau politique du Front national, récemment réunis autour de Marine Le Pen au Carré, le siège du parti, à Nanterre.
 
Vers une interdiction du FN ?
Devant une quarantaine de cadres du mouvement, la présidente du Front national s’est inquiétée à haute voix : « J’ai appris que Manuel Valls étudie la question de l’interdiction du Front national », a-t-elle attaqué, citant une note juridique commandée par le premier ministre à ses services pour savoir si une telle interdiction est possible.
 
Les membres du FN se sont ensuite alarmés devant la sortie publique de l’avocat ultra-médiatique Éric Dupond-Moretti, selon qui « il faut interdire le Front national ». « C’est une opération de com pilotée par Manuel Valls, accuse un ténor frontiste. Il connaît notre faiblesse structurelle et donc il attaque sur tous les fronts en même temps. »
 
Certains voient dans les offensives contre le financement du parti et les emplois des assistants parlementaires du FN une campagne « montée » par la gauche et pilotée par le premier ministre.
 
Matignon dément
Contacté par Francetv Info, Matignon a démenti l'information : "Cette brève repose sur une thèse loufoque et infondée."