lundi 11 mai 2015

AirBnB, Le Bon Coin... le fisc pourrait taxer les revenus perçus par les particuliers


AirBnB, Le Bon Coin ou encore BlaBlaCar sont dans le viseur du fisc. Jusqu'à présent, les particuliers qui tirent profit de la vente d'un objet ou de la location de leur bien immobilier ne sont soumis à aucune taxe. Mais l'État cherche à combler ce manque à gagner. 

La commission des finances du Sénat a mis en place un groupe de travail concernant le développement de l'économie collaborative et ses conséquences fiscales. Depuis mars, les sénateurs ont auditionné les responsables des sites et des experts du secteur du numérique. Les parlementaires redoutent les revenus "plus faibles et surtout difficiles à repérer pour le fisc", note Le Figaro

L'enjeu concerne aussi la TVA avec les achats de produits français, sur des sites basés à l'étranger. Ces derniers ne reversent pas la TVA ou vendent hors-taxe. Cependant, le gouvernement a déjà commencé à agir. Les particuliers et utilisateurs du site de locations d'appartements, AirBnB, devront désormais payer une taxe de séjour.