jeudi 2 avril 2015

Espionnage: les Européens invités à fermer leurs comptes Facebook


La Commission européenne a recommandé aux résidents de l'UE souhaitant préserver la sécurité de leurs informations personnelles face aux services spéciaux US de supprimer leurs comptes Facebook.

L'avocat de la Commission Bernhard Schima a reconnu que l'actuelle législation européenne en la matière était inefficace. Ces déclarations ont été faites dans le cadre d'un procès devant la Cour de justice de l'Union européenne mettant en cause la sécurité des données des citoyens de l'UE exportées vers les Etats-Unis. 

L'affaire a été intentée par le militant autrichien des droits de l'homme Maximilian Schrems, le chef de file de l'organisation Europe-v-Facebook. L'organisation a également déposé des plaintes à l'encontre des groupes Apple, Microsoft et Yahoo!. 

"Vous devriez songer à fermer votre compte Facebook, si vous en avez un", a indiqué Me Schima en expliquant le point de vue de la Commission.

Au centre des débats se trouve le cadre législatif du Safe Harbor, qui réglemente l'exportation des données personnelles des citoyens de l'UE aux États-Unis. M.Schrems estime que les États-Unis ne peuvent plus être considérés comme un pays assurant une protection adéquate des données personnelles après les révélations concernant les activités de surveillance de masse menées par les services secrets US. 

La cause de M.Schrems a été soutenue par certains pays membres de l'UE, dont la Pologne, ainsi que par l'ONG Digital Rights Ireland. La Commission européenne insiste pour sa part sur la nécessité de maintenir en vigueur l'accord Safe Harbour, arguant qu'il s'agit d'un projet dont la mise au point se poursuit encore. 

Le jugement de la Cour de justice de l'UE sur l'efficacité du Safe Harbor sera rendu le 24 juin prochain.