mercredi 1 avril 2015

En septembre 1939, Ernst Jünger publie Sur les falaises de marbre


Déménage une nouvelle fois pour s’installer dans un ancien presbytère à Kirchhorst, près de Hanovre (1er avril). Participe avec Friedrich Sleburg, Giselher Wirsing, le comte Carl-Erdmann von Pückler-Branitz, etc.) à un séminaire sur l’actualité organisé par le ministre des Affaires étrangères, Joachim von Ribbentrop, au château de Fuschl, près de Salzbourg (août). On lui propose un poste à l’étranger, qu’il refuse immédiatement. Mobilisé le 30 août dans la Wehrmacht, avec le grade de capitaine, est envoyé à Blankenburg am Harz, puis à Hanovre-Bothfeld pour y suivre des cours d’officiers. En septembre, publication de Sur les falaises de marbre, livre écrit en quelques mois à la suite d’un rêve d’incendie. L’ouvrage, critique voilée du national-socialisme, sera dénoncé auprès de Hitler par le Reichsleiter Philipp Bouhler. Nommé en novembre à la tête d’une compagnie d’infanterie stationnée à Belsen. Prend part à la campagne de France et franchit la « ligne Siegfried » (Westwall) à la hauteur d’Oberrhein bei Greffen.

Alain de Benoist, Ernst Jünger, une bio-bibliographie